Pourquoi on devient psy 16 – Retrouver le plancher des vaches…

Nous sommes au début de  1965 , je commençais à manquer de place dans notre appartement , je rêvais de verdure, d’air, d’espace…de projets !
Ma vie commençait à prendre une tournure routinière .  Je suis prof à temps plein, je fais mes petits produits de beauté que j’écoule en vente privée chez mes collègues et aux amis de mes amis …mais tout cela n ‘a plus grand intérêt …c’est répétitif !

Ce qui est excitant dans la vie, c’est la recherche , c’est apprendre…c’est tout ce qui nécessite un dépassement de soi …comme vaincre le doute …vaincre la paresse…oser affronter une certaine insécurité…rêver sa vie …s’en faire des représentations imagées, sonores, sensorielles …
Se voir en train de…S’imaginer confrontée à …

Et c’est comme cela que j’ai imaginé le lieu ou je souhaitais vivre …

Avoir de l’espace pour y pratiquer diverses activités …avoir un accès direct à la nature sans devoir passer par un ascenseur…cultiver un jardin, avoir des fraises, des chats, un chien…
Alors j’eu l’idée de  vagabonder dans les campagnes aux alentours de Charleroi …je voulais d’abord  définir la région. Et lors de ma deuxième sortie  je me suis trouvée au début d’une allée que je croyais « en cul-de-sac » et au bout de laquelle j’ai eu une apparition…Là toute abandonnée, attendait ma maison coup de foudre …je l’ai regardée de loin pendant au moins une demie heure  en essayant de me convaincre que cette demeure n’était pas pour moi, ce n’était pas dans mes moyens . Étant retombée sur terre, je me suis informée pour savoir si ce village était habité par un notaire …et c’était le cas .
Malheureusement il n’y a aucune maison à vendre pour le moment dans la région me dit le notaire …et alors que je m’apprêtais à prendre congé , l’idée me vient de lui demander des renseignements concernant la maison abandonnée .
Ah ! me dit-il vous voulez parler de cette vieille demeure du docteur Wauty  qui est mort il ya quinze ans …. Cela fait plus de 10 ans que les héritiers essayent de la ventre …je suis sûr que si vous en offrez une certaine somme …elle est à vous ( pour le fun, la somme était le tiers de ce que j’avais imaginé).
Merci la vie .

Et le remboursement hypothécaire équivalait à la moitié du loyer de l’appartement  …

je ne pouvais trouver meilleure argumentation auprès de mon mari qui ne supportait pas l’idée de s’engager à vie pour des cailloux… Dans quelques mois j’habiterai le superbe village de Gerpinnes …et quand j’aurai des enfants ils iront à l’école du village …tout comme moi dans mes Ardennes lointaines .
Avoir un objectif  nous redonne des ailes aux pieds . La vie reprend du sens , les émotions se vivent avec plus d’intensité et l’énergie circule en nous et autour de nous…j’étais fébrile comme un écureuil…j’allais pouvoir faire des projets d’aménagement et de décoration . Vous comprenez pourquoi je n’ai pas investi dans les cartonnages de « Carine Longchamp »…j’avais mieux à faire …j’allais apprendre tous les métiers …car l’homme avec lequel j’avais engagé ma vie était d’accord d’assumer le remboursement hypothécaire  quand à l’aménagement il faudrait que je me débrouille…j’allais donc devoir payer de ma personne .

Dans ma tête cette maison , je la voyais finie ayant mis en valeur tout son potentiel …

c’était une « gentilommière »   de 15 pièces avec comme dépendances une écurie sur la droite, un garage sur la gauche et des baraques à poules et à cochons à l’arrière du bâtiment qui pourraient être utilisés comme abris et pergola pour mes futures fêtes champêtres …pour mes Garden parties, mes barbecs   …cela allait être féerique , grandiose , impressionnant .
Puis ma mère a débarqué un dimanche matin , alors que nous venions de recevoir les clés et que l’objectif de la journée était de faire la liste  hiérarchisée des travaux urgents, nécessaires, de convenance , pour le plaisir , pour l’esthétique…….Elle est sortie de sa voiture, elle a levé les yeux …elle était tellement stupéfaite qu’elle en a oublié de nous dire « bonjour » … Mais ma petite fille, tu vas y laisser ta peau dans cette baraque !
Heureusement que la jeunesse est insouciante sans quoi le monde s’arrêterait de tourner . Or  combien de fois n’ai-je pas pesté sur  l’intransmissibilité des apprentissages… il me semblait que pour que le monde soit harmonieux : nos expériences devaient s’inscrire dans notre ADN  et alimenter les générations successives…je prends conscience aujourd’hui que cela relève plus du diable que du divin .Heureusement que je ne voyais pas cette maison avec les yeux de ma mère …je serais retournée directement dans mon appart à Charleroi.

Durant quelques mois les week-ends furent plus joyeux que productifs …

nombreux étaient les amis qui proposaient leurs services …mais comme le maître des lieux n’avait pas hérité d’un couteau suisse dans chaque main , il ne savait pas s’improviser  organisateur de chantier  … alors le nombre de casiers de bières était grandissant chaque week-end  et je passais plus de temps à éplucher des patates , qu’à éplucher les  murs de leurs vieux papiers peints.
Comme j’avais décidé le réaménagement d’une pièce à la fois : du sol au plafond avant de passer à la suivante …les travaux ont duré des années.
Sur la liste des urgences : le premier point est de restaurer la cuisine pour la rendre plus ou moins opérationnelle…la cuisine équipée ce sera pour plus tard    ….. et tout de suite après, aménager une chambre de bébé . Hé oui , je suis prise comme disait ma grand-mère …AH quand on dort avec son chien, on attrape ses puces disait-elle !

La naissance étant prévue pour le mois d’octobre,

j’avais 6 mois devant moi pour m’exploser dans la décoration . Certaines femmes achètent des aiguilles et des pelotes de laine….moi j’achète des foreuses , des scies sauteuses  …On est en plein boom des outils électriques pour monsieur tout le monde … et je fais l’attraction du magasin « Feroutils » du boulevard Tirou  …car je suis la seule femme à franchir la porte de ce lieu avangardiste et à discuter boulot avec tous les mecs en bleus de travail qui sont ravis de m’apporter leurs connaissances du métier . Comme je suis bonne élève, je progresse très vite et comme j’aime les défis, rien ne m’arrête .
Je décide que pour une chambre de bébé, une trop grande hauteur de plafond est déconseillée d’autant plus que le chauffage central ne sera installé que l’année prochaine…et que j’installerai provisoirement un radiateur à bain d’huile .
Alors je me fais livrer par camion une dizaine de plaques de cette nouvelle matière appelée    « Agloméré »   il n’en existe alors qu’une seule épaisseur de 22 millimètres en 2,40 m de long et cela pèse un bœuf .   J’ai dû découper mes plaques en unités transportables par mes petits bras et  les hisser par-dessus un système de chevrons apparents ( je ne savais pas encore faire un chaînage à cette époque) le résultat fût  déplorable et pour cacher mes erreurs j’ai dû tapisser les plaques .
Mis à part cela, la chambre fut une réussite .

Un magasin d’un nouveau genre s’était ouvert avenue Louise   « la maison Dujardin »

tout pour l’enfant …de la bande ombilicale   aux meubles laqués en passant par les papiers peints, les rideaux assortis et autres petits meubles bijoux aux motifs assortis …c’était à vous couper le souffle . Il faut dire qu’on sortait du lit breton en chêne marron  et de la bassine en zinc .  Ma mère a cassé sa tirelire pour m’offrir la chambre complète en laqué blanc et de mon côté j’ai entrepris de fabriquer le papier peint au pochoir  en parfaite adéquation  avec ma tirelire à moi.   Cinquante ans après , j’ai encore le petit tabouret de référence qui me sert maintenant au jardin pour enlever les mauvaises herbes.
Dans le grenier de ma belle mère,  j’ai découvert  2 berceaux …l’un immense avec une crosse de 1,80 de haut , que j’ai décapé, repeint et garni de 20 mètres de plumetis blanc …féérique , il donnait l’impression d’être en apesanteur dans la pièce . Le second , plus petit, plus rond, plus ramassé que j’ai garni de vichy à petits carreaux roses et blancs…celui-là était destiné au ré de chaussée de la maison …là où l’on avait décidé d’installer un poële à partir du mois de septembre .

On a passé tout un hiver dans 2 pièces chauffées …la cuisine et une sorte de petit salon où on faisait tout .

Notre chambre n’avait pas encore bénéficié d’un aménagement plus confortable  et personnellement je me rhabillais pour aller dormir …il gelait dans toutes les pièces, car les châssis étaient terriblement défectueux et laissaient passer la bise partout où le mastic avait rendu l’âme. J’ai heureusement découvert la couverture électrique . L’avantage des chambres froides est que les scènes de ménage sont  très éphémères …ben oui il faut se mettre en cuillère pour se réchauffer …et  cette insidieuse promiscuité est plus rapidement opérationnelle que la position du missionnaire …ou la brouette de zanzibar qui de préférence ne se pratique que l’été .

Le grand jour de l’accouchement n’était plus qu’à une semaine,

mais le docteur n’était pas rassuré …j’avais pris 25 kg sciemment …étant au régime en permanence je m’étais dit qu’être grosse pour être grosse, autant en profiter …d’où je me suis offert 100 grammes de pralines Léonidas tous les jours en revenant de l’école …j’étais tellement gonflée que je ne savais plus mettre mes chaussures et il était exclu à l’époque d’arriver en sandales pour donner cours . Alors je me suis acheté des mocassins blancs pour hommes en taille 43 .  Et j’ai terminé ma grossesse et le mois qui a suivi avec cela aux pieds.
Quand on attend son premier enfant, on avance vers l’inconnu avec l’appui de toutes les femmes de la famille qui en conspiration vous vante les bienfaits et les plaisirs de la maternité …de plus le corps médical vous maintient dans l’illusion  de l’accouchement sans douleurs.  Laurence Foresti en parle si bien de cette conspiration du silence envers la jeunesse qui pourrait décider de faire  la grève de la procréation si on l’informait avec précision sur la partie immergée de  cet iceberg qu’est l’accouchement.

Durant 9 mois on est centrée sur soi, ses sensations, ses apparences physiques,

ses sautes d’humeur émotionnelles , ses bobos, ses envies , ses dégoûts …et à l’instant même où ce petit fruit sort de notre ventre … les douleurs de l’accouchement se dissipent instantanément …et plus rien d’autre n’existe que lui…il devient le centre de tout notre intérêt. Tout tourne autour de lui…de sa respiration trop courte, ou trop longue , au pas assez audible, ou apparemment inexistante. Idem pour ses gazouillis et ses pleurs dans toute la gamme de DO mineure ou majeure . On ne fait plus que s’occuper de lui, le nourrir, le laver, le changer, le bercer, l’écouter, vivre dans le silence pour ne pas le réveiller…et on n’a plus le temps de s’occuper de soi …de se mettre du vernis sur les ongles …de prendre rendez-vous chez le coiffeur pour entretenir sa coloration…de faire une soirée entre copines pour décompresser. On commence à ressembler à notre mère dans ses plus mauvais jours. Et le mari regarde cela d’un très mauvais œil…

A l’époque la péridurale n’existe pas et les vidéos d’accouchements en life sont tabou.

Alors on obéit comme des veaux , on fait tout ce qu’on nous dit du mieux qu’on peut pendant que 10 paires d’yeux fixent vos orifices les plus intimes …qui indépendamment de votre contrôle, émettent des bruits, des odeurs et des humeurs dégoulinantes …..c’est généralement comme cela que ça se passe dans les hôpitaux universitaires  dont la mission est de former les étudiants au plus près des réalités de la vie. Je me souviens d’un jeune médecin qui m’avait convoqué en salle de travail pour percer la poche des eaux   et qui me pressait de serrer les cuisses en retournant dans ma chambre parce que j’inondais le sol de la salle ….. La féministe au fond de moi à rejailli  , je lui ai envoyé un regard assassin et je l’ai traité de  « pauvre con » …c’était le fils du patron de la clinique …mais ma remarque  a fait le tour de l’hôpital …car le jeune con n’avait pas non plus la cote auprès du personnel !

 A l’époque on ne vous mettait pas votre bébé tout mouillé sur le ventre…

non on le lavait, on l’emmaillotait tout serré comme une momie et c’est comme cela que mon petit Zouzou a atterri dans mes bras . Sa frimousse toute chiffonnée ressemblait à ce que pourrait être ma mère à 80 ans ..C’était très émouvant,  mais je n’avais personne avec qui partager cela . Durant la nuit l’infirmière avait essayé à 4 reprises de joindre le père de notre  futur enfant pour annoncé le commencement du travail …mais le téléphone restait muet… il était paraît-il tellement angoissé qu’il avait dû décompresser avec ses copains et beaucoup de chopes . C’est vers 11 heures le lendemain matin qu’il est apparu dans l’embrasure de la porte, les yeux rouges et le visage bouffi d’alcool …Et bêtement j’étais contente de le voir et de lui présenter mon cadeau.

La cerise sur le gâteau fut ma rentrée à la maison.

Comme mon mari prenait sur ses heures de boulot pour venir me chercher à la maternité après les 10 jours réglementaires et me reconduire à la maison…il était convenu qu’il me déposerait devant la porte et repartirait travailler  directement. Je fis donc mon entrée seule dans la maison avec mon couffin .  Il faisait glacial dans le corridor en marbre , j’avais hâte de me retrouver dans la seule pièce chauffée de la maison,  mais hélas le poële n’avait plus été allumé depuis quelques jours . La cuisine et le séjour était un véritable foutoir , chargé de vaisselle sale et comble de la désolation, les cendres retirées du fourneau gisaient à même le sol …j’ai éclaté en sanglots. Je me sentais prise au piège d’une situation qu’il me faudra  assumer avec une téméraire véhémence sous peine de devenir une mauvaise mère et de reproduire  chez mon enfant le traumatisme de l’abandon  que j’avais connu moi aussi étant petite .

Au secours la Vie.

Commentaires Facebook:

Laisser un commentaire (Pas de commentaires so far)

*

No comments yet

Nombre de visiteurs :


Accès direct aux applications PNL

Inscrivez-vous pour obtenir l'accès à l'espace privé !

Pour votre sécurité :
=
(entrez votre réponse en chiffres)

Commentaires récents

  • Pascale sur Pourquoi on devient psy 35 – Un nid pour deux.L'amour se suffit à lui même et donne de l'élan. Il vous en a fallu pour arroser vos plantes pendant la sécheresse... Merci encore pour ton paratge Josiane, je m'en régale toujours autant même si je ne prends pas le temps de le dire à chaque fois.
  • Mary sur Pourquoi on devient psy 34 – L’amour enfin.Quelle histoire...ta vie, Josiane! Quand j'avais 15 ans, j'ai été passionnée par " Autant en emporte le vent.". Maintenant que je suis en route vers 72, je le suis par ton récit!!! Mary
  • Mary sur Pourquoi on devient psy 33 – « The » rencontre.Incroyable, ce cheminement, Josiane!!! La prochaine fois que je vois Georges, j'espère que je n'aurai pas oublié "son" prénom!!!!!
  • Kristel sur Pourquoi on devient psy 31 – Mon entrée en Franc-Maçonnerie.Coucou Josiane, Un pure bonheur ! Comme à chaque récit tu me fais voyager . J'adore tes montages. Gros bisous! Kristel
  • Josiane Dinant sur Pourquoi on devient psy 26 – Le commencement de la fin…le divorce.Merci pascale , cela me touche aussi .
  • Pascale sur Pourquoi on devient psy 26 – Le commencement de la fin…le divorce.Quelle lucidité, quelle honnêteté, quelle intégrité ! Je suis touchée !
  • Serge Pietquin sur Pourquoi on devient psy 25 – Comment devenir un créateur de bijoux.petite correction : tant qu'ils n'ont pas... tenté !!!! l'aventure
  • Serge Pietquin sur Pourquoi on devient psy 25 – Comment devenir un créateur de bijoux.Voilà Josiane, je suis arrivé avec avidité à la fin de ce 25ème chapitre dans lequel j'ai retrouvé l'ambiance du début des années 70.... la presque frénésie créatrice car, oui, effectivement, je crois que d'innombrables femmes carolos et au-delà...ont porté tes bijoux, dont Lise. Ce qui me frappe, c'est, non seulement ton côté "touche-à-tout", mais surtout ta détermination à acquérir un maximum de connaissances sur le sujet qui t'enthousiasme afin de laisser un "libre-cours maîtrisé" si j'ose di…
  • Serge Pietquin sur Pourquoi on devient psy 22 – Rencontre avec les grands du business…Re-bonjour chère Josiane, Après un long moment d'absence de commentaires pour raisons de santé perturbée mais qui, à présent, va beaucoup mieux, je reprends le fil de diverses activités et.... des lectures qui m'intéressent. J'en suis arrivé au chapitre 22 de PR et, .... j'y retrouve toute la personnalité de la jolie dame bouillonnante de créativité et de savoir-faire. C'est ainsi en tout cas que je vous percevais dans les premières années 70..... Il est évident que beaucoup de personnes choisis…
  • Antoine sur Pourquoi on devient psy 25 – Comment devenir un créateur de bijoux.Josiane, encore un talent que je ne te connaissais pas et que je découvre ! Cette énergie créative pleine de vie est très inspirante. PS : tu as bien fait de planquer ton pendentif à Rome.
  • Daniela sur Pourquoi on devient psy 25 – Comment devenir un créateur de bijoux.Chère Josiane, Aujourd'hui j'ai repris la lecture de vos partages d'expérience... j'ai pleuré en lisant celui-ci tellement j'ai été émue. Merci pour votre dynamisme et votre positivité dans vos écrits :-) cela fait du bien à ma petite âme perdue en ce moment. Bien à Vous Daniela
  • Mary Dulière sur Pourquoi on devient psy 23 – Mes prouesses ménagères…Incroyables tes 52 kilos de haricots et 150 scaroles!! Rien ne t'arrête! je t'imagine vraiment bien, bottée, suante,mais heureuse en plein travail !!! Quant à ton opération, cela me rappelle quelque chose que mon père( médecin, je rappelle), gardait dans une petite bouteille brune: quelques cheveux courts, accolés à une dent, le tout inclus dans une matière ambrée translucide mais durcie: ça avait été retrouvé dans l'utérus d'une patiente, du temps de ses études!!!! Cela doit être de qui t'est a…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi on devient psy 22 – Rencontre avec les grands du business…Merci Mary pour ce partage ...sache qu'il suffit d'une petite étincelle pour que tout redémarre ...alors ouvre bien les yeux pour ne pas passer à côté ...bisous
  • Mary Dulière sur Pourquoi on devient psy 22 – Rencontre avec les grands du business…Bien vrai, Josiane, que la première chose est d'avoir confiance en soi!!!!!!!!!!! J'ai bien regretté, à diverses reprises, dans des circonstances fort différentes, de n'avoir " pas osé".....mais trop tard évidemment, après avoir réalisé qu'en fait, cela aurait sans doute fort bien marché, mais....me manquait le culot, car pas de confiance en moi!! Bien vrai aussi qu'il faut un but, si petit soit-il....C'est ce que je cherche depuis un certain temps. Pendant 10 ans j'ai fait différentes formation…
  • josiane dinant sur Article 16 Comment réagir quand une personne vous interpelle en manifestant de la colère.Bonjour, Barbara, cela me fait plaisir de constater que tu continues ton exploration des techniques. Effectivement quand la synchro est faite, l'autre se sent compris ...alors celui qui mène la danse change progressivement d'énergie et l'autre le suit, car il est en confiance . Pour ce qui est de la peur , c'est pareil....quand l'enfant se sent compris et respecté, alors on commence à vérifier avec lui tout ce dont il a peur et on constate qu'il n'y a pas de danger . D'une manière générale la pe…
  • Barbara sur Article 16 Comment réagir quand une personne vous interpelle en manifestant de la colère.Bonjour Josiane, Une fois que l'on est synchronisé avec l'autre dans son émotion, comment le calme revient-il? Parce que l'autre se sent compris et se calme de lui-même ou parce qu'on se calme et que comme on était synchronisé l'autre se calme aussi? Ma belle-fille a souvent peur d'aller dormir. Elle a peur "des monstres". Je crains qu'en me synchronisant à sa peur, je la conforte dans l'idée qu'il y a lieu d'avoir peur. Merci pour votre réponse et merci pour toutes ces vidéos et podcasts si ins…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi on devient psy 18 – La Grandiosité…Avec la permission de l'auteur, je transmets ce texte touchant d'authenticité. Merci, Josiane, pour toutes ces vidéos. C'est un pur bonheur que de recevoir "la suite"... Je prends un réel plaisir de reprendre la précédente avant de visionner celle qui arrive. L'avantage pour moi de faire cela...? La première écoute est un mélange de découverte, d'intimité que crée ce partage sincère et d'une première appréciation de ce qui me fait écho. La seconde écoute : il n'y a plus l'effet "découverte de l'…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi on devient psy 17 – La conformité engendre la sécurité…Mon amie Martine m'a laissé un trs réconfortant message sur Facebook. Je ne résiste pas au plaisir de l'installer ici pour que tout le monde en profite. " Je t'encourage à continuer Josiane. Ns attendons tous avec impatience ton nouveau récit.... puis il faut encore attendre 2 semaines... Comme je me reconnais ds ce que tu expliques, çà fait écho en moi. Merci Josiane pr ce grand cadeau. Bisous"
  • Barbara sur Article 08 Réflexions sur la famille.Merci Josiane pour cette explication. Je comprends mieux le concept. A très bientôt. J'ai hâte d'être à notre prochaine séance.
  • Josiane Dinant sur Article 08 Réflexions sur la famille.Bonjour Barbara, j’aime bien ta question cela veut dire que tu t’investis . Quand on raisonne pour porter un jugement de valeur sur une situation ou un comportement : il est clair que tous les comportements ne sont pas positifs. Mais quand on raisonne pour comprendre un comportement et éventuellement y apporter une remédiation…on veut trouver l’intention positive pour comprendre le mobile déclencheur . Ceci permet de faire tout un travail . Oui les comportements incestueux non sont pas positifs…
  • Barbara sur Article 08 Réflexions sur la famille.Bonjour Josiane, Je revois les anciennes vidéos pour me remémorer certaines choses et, il y a toujours une question qui me reste par rapport aux intentions positives.... Y-a-t-il certains comportements qui n'en n'ont pas? Ou bien si c'est le cas, cela ne relève plus du comportement "normal" mais de comportements pathologies? Je pense par exemple à un parent incestueux, j'ai du mal à y trouver une intention positive...
  • Josiane Dinant sur Article 09 Les 2 choses importantes pour créer une bonne communication .Ton assiduité à la découverte de toi-même me remplit de joie...tu donnes du sens à mon travail . 1) A ta première question : La société occidentale y est pour beaucoup dans le fait qu'on se définisse davantage par ses actions que par ses états ...on nous conditionne à être orienté objectifs ! Cependant , rappelle-toi quand tu as eu ton petit garçon dans les bras pour la première fois, tu savais déjà qui il était , alors qu'il n'avait encore rien manifesté . 2) sur l'intention positive des compor…
  • Barbara sur Article 09 Les 2 choses importantes pour créer une bonne communication .Merci pour ces explications, comme toujours extrêmement intéressantes. J'ai néanmoins deux questions: 1) que faire quand on a l'impression d'exister seulement à travers ce que l'on fait et non ce que l'on est? 2) Serait-il possible que certains comportements parentaux n'aient aucune intention positive?
  • Barbara sur Article 07 Apprendre à utiliser le passé, le présent et le futur pour construire sa vie.Encore 1 fois merci pour cette vidéo. Tout paraît si simple quand vous l'expliquez! Je me rends compte que je suis, le plus souvent, soit orientée dans le passé soit dans le futur mais que je vis rarement l'instant présent. Il serait peut-être temps de s'y intéresser... Ca a l'air plutôt agréable.
  • Josiane Dinant sur Pourquoi devient-on psy 01–Réflexions sur la vieBonjour Lili, si vous voulez que votre apprentissage de la PNL soit très fructueux, lisez les articles de préférence dans l'ordre, car les idées s'appuient les unes sur les autres. N"hésitez pas à me demander si vous avez des questions, j'y répondrai dans la mesure du possible . Amitiés, Josiane.
  • Lili sur Pourquoi devient-on psy 01–Réflexions sur la vieMerci pour la belle histoire vraie. Je me suis sentie inspire de continuer de m'instruire sur la pnl et la psy
  • Josiane Dinant sur Article 06 Notre cerveau contrôle notre vie à notre insu.Non, l'hypnose est utilisée pour beaucoup d'opérations...j'explique cela quelque part dans les articles .
  • Josiane Dinant sur Article 05 Comment faire pour que nos attentes ne soient pas des mirages.Magnifique Barbara, quelle déduction pleine de bon sens ...continue, tu progresses bien .
  • Barbara sur Article 06 Notre cerveau contrôle notre vie à notre insu.Merci pour ces explications. Je comprends un peu mieux comment fonctionne l'hypnose et j'ai hâte d'en savoir plus. J'aimerais poser une question: J'ai appris que certaines tyroïdectomies pouvaient être pratiquées sans anesthésie médicale mais sous hypnose. Quel est le processus? Pourquoi exclusivement cette opération?
  • Barbara sur Article 05 Comment faire pour que nos attentes ne soient pas des mirages.Demander. Cela paraît si simple mais c'est pourtant parfois tellement difficile à faire. Il faut évidemment savoir ce que l'on peut demander à qui. Il faut pouvoir également accepter que l'autre pourrait ne pas être prêt à répondre à notre demande, peut-être jamais ou peut-être pas au moment où on le souhaite. Mais au pire on essuiera un refus plutôt que de se passer d'office de ce que l'on souhaite car on n'a pas oser le demander. Et puis on peut aussi avoir de belles surprises!
  • Josiane Dinant sur Article 04 le manque de confiance en soi suscite nos peurs.Merci, Barbara, pour cette longue et précise analyse . Pour se sentir bien dans sa peau, c'est de s'aimer comme on est, de s'accepter tel qu'on est ...et cela tu l'as très bien décrit. Maintenant pour créer un contact avec quelqu'un, la chose la plus fondamentale est d'abord avoir de l'intérêt pour cette personne ...ceci va nous permettre de voir la personne de l'intérieur ...alors on n'est pas dans le jugement de valeur...et surtout on n’installe pas un jeu de compétition entre l'autre et soi.…
  • Barbara sur Article 04 le manque de confiance en soi suscite nos peurs.Lorsque je quitte la maison, après avoir jeté un dernier cup d'oeil dans le miroir, j'ai confiance en moi, je me sens bien. Mon apparence physique me plaît, la tenue que j'ai choisie est adaptée à l'endroit où je me rends. Dans ma tête, je suis également satisfaite de moi-même. Je me trouve plutôt intelligente, parfois drôle, gentille,... Et puis je prends ma voiture, qui elle aussi me plaît. Seulement voilà, plus j'approche du lieu de destination plus je me dis que j'aurais dû passer ma voiture…
  • Josiane Dinant sur Article 03 Liberté ou indépendance affectiveJe suis éblouie par le changement que je pressens chez toi. Continue à écouter les articles en te projetant dans ce qui y est développé...c'est la façon la plus riche de trouver qui tu es vraiment. Merci Barbara.
  • Barbara sur Article 03 Liberté ou indépendance affectiveJe n'était pas libre. J'était dans une totale dépendance affective des autres en générale et de ma mère plus particulièrement. Tous mes choix étaient toujours influencés, sinon pris, pour lui plaire. Aujourd'hui, grâce à vous Josiane et grâce à la PNL je découvre petit à petit qui je suis vraiment et j'ai de moins en moins peur d'affirmer mes choix et mes opinions. Je me sens de moins en moins coupable ou dans l'erreur systématique lorsque ceux-ci sont différents des personnes qui me sont chères…
  • Barbara sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.J'ai commencé à fumer à 15ans. je n'ai jamais beaucoup fumé. une dizaine de cigarettes par jour au maximum mais en général c'est plutôt de l'ordre de 3. J'ai arrêté complètement de fumer lorsque j'ai su que j'étais enceinte. Je me suis dit que c'était la bonne occasion pour arrêter définitivement. j'ai tenu toute la grossesse et les premiers mois qui ont suivis. Puis l'envie a repris petit à petit le dessus. D'abord 1 cigarette après un bon resto, puis 1 d'office après le repas, puis une avant,…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi devient-on psy – 06 – Pension suiteMerci, Barbara, pour ton élogieux commentaire...mais pense à écouter les articles qui enseignent les processus de la pensée ...et commence par les premiers, car ils se construisent les uns sur les autres. Je te souhaite tout le bonheur du monde .
  • Barbara sur Pourquoi devient-on psy – 06 – Pension suiteJ'avais promis d'essayer de prendre le temps d'écouter un récit par jour. J'ai du mal à m'arrêter...! C'est fabuleux! Merci de partager votre histoire avec tant d'honnêteté et de simplicité. Vous êtes une merveilleuse conteuse. MERCI pour ce que vous faites, BRAVO pour ce que vous êtes.
  • Pascale sur Pourquoi on devient psy 11 – Tout doit trouver sa place.J'admire toujours autant ton travail informatique, d'écriture et ton talent de conteuse. Tes mots simples et ton partage me vont droit au coeur. Merci Josiane
  • Josiane Dinant sur Pourquoi on devient psy 09 – Les prémices de l’indépendance.J’ai reçu la permission de Sophie , de vous faire part du message qu’elle m’a envoyé…le voici : Je viens de reprendre tes vidéos où je m'étais arrêtée à partir de la 3e par occupation ailleurs. Je ne regrette absolument pas puisque je viens de toutes les visualiser en une fois. Ç’a été un excellent moment entremêlé d'images de ma propre histoire, de liens, de réalisations....Merci ++ à toi. Et cet art de raconter avec ton humour, ta bonne humeur, ton sérieux dépourvu de lourdeur...Un vrai moment…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi on devient psy 08 – Les garçons et les filles.Encore et encore........merci Pascale , ton enthousiasme me booste à fond la caisse .
  • Pascale sur Pourquoi on devient psy 08 – Les garçons et les filles.Ah, te revoilà ! Comme c'est bon de t'écouter. J'attendais ma soirée avec impatience pour allumer l'ordi et m'isoler. Rien que toi et moi ! Encore une fois, j'ai ri et j'ai savouré ces mots qui coulent comme du miel. Merci Josiane. Et maintenant, je vais partager cela avec mes amis... A bientôt
  • Martine sur Pourquoi on devient psy 08 – Les garçons et les filles.Génial josiane! Tu nous racontes ta vie avec une telle sincérité et pas mal d'humour. Nous te découvrons au fil des années par ces vidéos. Nous les attendons avec impatience, non par indiscrétion mais pour tout l'amour que tu nous offres. Merci Josiane pour ton journal intime si bien dévoilé et conté. Bisous
  • pascale sur Pourquoi devient-on psy – 06 – Pension suiteBonjour Josiane, Tout en exerçant ma créativité, je me délecte de votre récit. Vous savez si bien raconter. Les mots, le ton, la cadence, tout un univers! merci à vous
  • Laure sur Pourquoi devient-on psy – 07 – Pension à Namur « suite »Très émouvant, comme toujours. Très, très intéressant et instructif, je comprends mieux ma propre vie en écoutant la vôtre et les conclusions qu vous en tirez. Beaucoup de points communs avec vous ! Partie à 16 ans du Maroc pour entrer aux arts appliqués à Paris, toute seule, devenue prof de dessin à 23 ans au Niger par hasard, par nature rebelle et n'aimant pas qu'on me dise où je dois aller... Oui, beaucoup de points communs avec vous ! Merci beaucoup pour votre démarche qui me permet de mettr…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi devient-on psy – 07 – Pension à Namur « suite »Je me permets de publier un message qui m'a été adressé et qui pourrait intéresser d'autres personnes. "Bonjour Mme Dinant, Quelques mots de félicitation pour votre site. Sachez que vos présentations sont très aidantes. Je le suggère à d'autres car c'est si précieux ce que vous nous partagez tout bonnement. Moi-même, je suis une religieuse missionnaire au Vietnam (originaire du Québec) et j'ai la chance de partager quelques outils de la pnl (en tant que maître praticienne) avec d'autres religieu…
  • Josiane Dinant sur Pourquoi devient-on psy – 06 – Pension suiteMerci Laure, je m'accroche.....à samedi prochain....amicalement ....
  • Laure sur Pourquoi devient-on psy – 06 – Pension suiteC'est génial, vous savez raconter et c'est passionnant. J'adore ce que vous faites. Surtout ne lâchez rien ! Si je puis me permettre : si vous voulez des retours, demandez-nous en fin de vidéo de vous poster un commentaire, de vous dire notre ressenti, je suis certaine que vous saurez le demander avec grâce et conviction ! Il faut toujours pousser les gens à l'action, toujours la même vieille histoire... En toute sympathie.
  • Josiane Dinant sur Pourquoi devient-on psy – 06 – Pension suiteDe la part de Serge Pietquin/ Chère Josiane (si je puis me permettre) J'ai écouté ce nouvel épisode avec grande attention et... j'ai bien ri tout en me retrouvant moi-même dans certaines attitudes de révolte et d'indépendance d'esprit, même si mes parents et mon parcours scolaire ont été bien différents. Je m'en tiendrai là , mais je tiens tout de même à dire que, à une certaine époque, j'étais sincèrement abasourdi par toute cette créativité que vous soulignez.... (amphétas ou pas.... car je cr…
  • Jalifrance sur Article 39 Si vous ne savez pas comment faire: « faites Comme Si « .Bonjour, Est-ce normal que je ne puisse pas entendre votre vidéo? J'ai seulement du son lorsqu'il y a les petits bonhommes qui montrent l'emplacement des yeux. Merci, Cordialement Jacqueline
  • Josiane Dinant sur Pourquoi devient-on psy 04 – 12ans 1ère année de pension.Merci Pascale pour ces gentilles paroles . On a tous des choses à raconter, il faut seulement lâcher prise sans se préoccuper de ce que les lecteurs vont en penser...alors les idées viennent toutes seules ...lance-toi.
  • Pascale sur Pourquoi devient-on psy 04 – 12ans 1ère année de pension.Un véritable don de conteuse, je suis captivée par ta voix. C'est beau d'avoir des souvenirs! Je suis à la fois envieuse et captivée. J'aimerais avoir des choses à raconter sur mon enfance et mon adolescence... Mais rien ne remonte. En tout cas, j'ai toujours beaucoup de plaisir à regarder tes vidéos.
  • Laure sur Pourquoi devient-on psy 03– La nourriture.Bonjour, Très intéressant,comme toujours. Beaucoup de gens doivent se reconnaître dans votre histoire... J'ai tendance à oublier de la nourriture dans mon frigo, qu'il faut jeter alors, sûrement ma manière inconsciente de faire des réserves ! Merci, vous êtes très claire et vous racontez bien.
  • Sophie sur Pourquoi devient-on psy 03– La nourriture.Merci Josiane, pour ces vidéos simples et ô combien parlantes. Simple, dans la simplicité des choses essentielles racontées et qui me percutent. Rajout de compréhension personnelle, et qui apaise. Merci, avec grand plaisir de te voir et t'écouter. Sophie
  • Sophie sur Pourquoi devient-on psy 02– De Bruxelles à Alle.Oui, c'est pour comprendre... qu'on devient py. La compréhension de multiples histoires amene d'une maniere ou d'une autre a la découverte et a la compréhension de sa propre histoire. Aider les autres dans leur histoire contribut a denouer, démêler, se libérer de certains conditionnements limitants ou néfastes. Permet de mettre a jour des qualités propres qui ont pu être enfuies au milieu de tous ces amalgames, ces compréhensions erronées sur soi-même, les autres, les situations... Merci Josiane…
  • Leire sur Pourquoi devient-on psy 01–Réflexions sur la vieBonjour Josiane,merci,merci et encore merci pour votre partage d'aujourd'hui; plus que tout autre jour, je me suis sentie proche de vous... je suis née un 14 juin également, juste 10 ans après vous...alors Bon Anniversaire, Josiane Je suis très émue, et votre vidéo m'a fait beaucoup de bien.
  • Josiane Dinant sur Article 09 Les 2 choses importantes pour créer une bonne communication .Je vous invite à aller voir mes animations de "Nénettes" sur mon mur Facebook ....
  • Josiane Dinant sur Article 43 A l’attention des jeunes parents.Merci Inès, ton idée est géniale..."les 10 commandements pour devenir un bon parent et faire de nos enfants des êtres qui nous aiment, qui nous respectent et qu'on admire..." C'est un projet ambitieux mais porteur ...je vais m'y appliquer. Je t'envoie toute mon affection, Josiane.
  • ines sur Article 43 A l’attention des jeunes parents.Bonjour Josiane, Je viens de voir ta vidéo, qui est comme tout ce que tu fais, tout simplement super, original, efficace, et très intéressent.Dans ce cas ci particulièrement: l'éducation des enfants, le sujet est tellement important et tellement complexe, je pense qu'un approfondissement serait très utile. Par exemple : informer les parents sur les choses à éviter au maximum, pour limiter la casse et en parallèle les choses à faire au maximum pour nourrir l'enfant. ( un peu sous forme des "dix c…
  • Josiane Dinant sur Article 43 A l’attention des jeunes parents.Je serais très heureuse si vous me laissiez un commentaire après avoir vu les vidéos...c'est ma seule récompense ou la seule façon que j'aie de remettre mon travail en question...10.345 clicks à ce jour, mais je ne sais toujours pas si cela vous aidé, ému, réconforté, révolté...alors s'il vous plait laissez-moi un petit mot. Amitié, Josiane.
  • Josiane Dinant sur Article 42 Nos émotions nous racontent des histoires, mais nous n’entendons pas.Merci à tous pour votre fidélité...Grâce à vous je viens de franchir le cap des 10,000 vues sur YouTube....YouTube étant le dépositaire officiel de toutes mes vidéos. C'est encourageant de constater que mes petits conseils voyagent à travers le monde et qu'ils intéressent des milliers de personnes. Puisse la vie me donner la santé et l'enthousiasme pour alimenter mon site encore de nombreuses années.Je vous envoie mon amitié et mes voeux de bonheur.
  • Josiane Dinant sur Article 41d se libérer de la double contrainte ou double lien .Hervé à Josiane : j'ai découvert vos podcasts récemment et j'apprécie votre enthousiasme et votre clarté. Je suis autodidacte en PNL et praticien certifié en hypnose éricksonienne, deux outils intimement liés et précieux pour contribuer à une meilleure perception de nos propres fonctionnements. Avant d'aller plus avant dans la lecture de toutes vos vidéos, je vous remercie... Bravo pour votre travail !
  • Josiane Dinant sur Article 41d se libérer de la double contrainte ou double lien .Merci, Hervé, pour votre commentaire élogieux. Je ne résiste pas au plaisir de l'afficher sur mon blog pour que tout le monde en profite. Je vais me rendre sur Facebook ou Linkedin en espérant vous découvrir professionnellement.
  • Josiane Dinant sur Article 36 Comment se libérer d’une sensation émotionnelle persistante.Bonsoir Nataly, merci pour votre question. A chaque émotion négative correspond une posture opposée spécifique. Donc si vous souhaitez travailler sur les 3 émotions principales, vous devrez trouver 3 comportements différents . Et, c'est à nous de faire une succession de tests jusqu'à ce que l'émotion négative disparaisse. C'est vraiment un hasard que votre mouvement de remplacement soit le même que le mien...mais tant mieux pour vous, ce fut plus rapide . Je vous souhaite bon amusement et n'hési…
  • Nataly sur Article 36 Comment se libérer d’une sensation émotionnelle persistante.Bonsoir Josiane, Je viens de découvrir cette vidéo et je me suis moi même bien marrer en baissant ma tête, donc cette posture pour moi a marché. Du coup je m'interroge ?? Excusez ma question Josiane, mais je voudrais être sûre de comprendre car cet exercice est précieux pour moi. Pour chacun d'entre nous une seule posture correspond à l'opposé de toutes nos tensions musculaires pour toutes nos émotions négatives ou à chaque émotion négative correspond une posture opposée différente ? Merci de vo…
  • Josiane Dinant sur Article 32 Une autre façon plus directe de faire face à des comportements incontrôlables.Bonjour, Ratti, je pense moi aussi que les personnes les plus gentilles sont plus touchées par la dépression… parce que si elles sont gentilles c’est parce qu’elles sont dans l’attente d’une réaction agréable des autres . Quand nous sommes trop dans l’attente de quelque chose qui n’est pas sous notre contrôle cela nous rend vulnérables, donc malheureux . J’aborde en partie ce sujet dans l’article n°3 Amicalement, Josiane.
  • Magda sur Article 27 Comment mettre de l’ordre dans nos pensées .Merci Josiane de nous apporter ces enseignements. Cela parait d’une évidence – d’une logique implacable mais sans la connaissance du sujet, nous pouvons être bien désemparés avec le tumulte qui s’empare parfois de notre cerveau. Avec ces « outils » je pourrai reconnaitre et mettre un peu d’ordre dans mes pensées quand elles se bousculent. Dans tout ça il y a matière à réflexion! Encore merci avec la belle perspective du prochain partage.
  • Mary sur Article 27 Comment mettre de l’ordre dans nos pensées .Merci, Josiane, pour ce rappel!! Ces niveaux m'étaient un peu sortis de l'esprit, et c'est tellement important de se poser la question de savoir à quel niveau se situe un problème qui nous turlupine ...les pensées!!!!! je vais m'appliquer à y revenir!!
  • Jean-Pierre sur Article 27 Comment mettre de l’ordre dans nos pensées .Josiane, La nous entrons au cœur du sujet et c'est particulièrement clair à mon modeste point de vue ! Encore Merci ! A bientôt JP
  • Annie sur Article 25 Comment supprimer une petite voix intérieure qui vous juge.Merci Josiane , En voila une "qu'elle est bonne " ! Bien entendu , nous avons tous et toutes le contrôle . j'ai souffert et pleuré pendant tellement d'années. Pq? Parce que je ne connaissais pas ces mécanismes qui permettent d'atteindre une forme de sérénité bienveillante, qui nous permettent de se positionner lucidement de soi à soi sans prétention aucune. Qui permette de se trouver tout simplement sans fausse pudeur, sans jugement, sans culpabilité . Plus une larme ne coule . Si ce n'est d'émo…
  • Josiane Dinant sur Article 25 Comment supprimer une petite voix intérieure qui vous juge.A vous tous, si vous souhaitez faire cet exercice à votre rythme: 1°écoutez le conseil. 2°tapez sur la barre d'espace pour mettre en pause. 3°faites l'exercice à votre rythme. 4°retapez sur la barre d'espace pour poursuivre. Tous mes voeux vous accompagnent.
  • Sophie sur Article 22 Les fondements de la pensée PNL.Bonjour Josiane! J'ai découvert votre site il y a quelques semaines... je me suis appliquée à regarder attentivement toutes les vidéos! je voudrais vous remercier pour cette belle inititiative... et surtout pour la qualité de ce travail! Aaaaah, les croyances limitantes! Cela fait un bon moment que j'essaie de les identifier et surtout de m'en détacher pour ne garder que celle qui me permettent d'avzncer et de me sentir bien et en phase avec moi et avec le monde! Non non, vous ne jetez pas de bo…
  • Josiane Dinant sur Article 22 Les fondements de la pensée PNL.Merci, Nataly, pour ce commentaire élogieux, cela me booste à continuer cette mission que je me suis donnée…car souvent j'ai l'impression d'envoyer des bouteilles à la mer …mais tu es la preuve que mon message trouve des ports d'attache. En ce qui concerne les croyances, rassure-toi, nous allons en parler longuement…comment elles se sont formées, et comment avoir une incidence sur elles …mais c'est une matière très sensible , car nos croyances sont nos vérités et nous n'apprécions pas d'être inv…
  • Nataly sur Article 22 Les fondements de la pensée PNL.Bonjour Josiane. Merci pour ces explications. vous avez un talent particulier a rendre la compréhension plus accessible et ludique. Ce qui m aurait intéressée si possible c'est maintenant que nous savons comment nous avons construit notre carte du monde c'est que vous nous expliquiez comment du coup identifier nos propres croyances et comment les modifier . Merci. Nataly
  • Patrick mouchette sur Partage de réussite a maintenant quelques mois d’existence…Bonjour Josiane, J'ai découvert ton site il y a quelques semaines et vient de terminer de visionner ta vidéo sur les objectifs. Quel bonheur de te revoir "en action". Et quelle belle caisse de résonance pour tes activités de thérapeute Je te souhaite un max de visites. Patrick
  • Josiane Dinant sur Article 16 Comment réagir quand une personne vous interpelle en manifestant de la colère.Merci pour ton commentaire Véronique, tu as raison de dire que l'imagination reste au coeur de la PNL . Lorsqu'on propose une remédiation ou une mise en situation, il est impératif de ne pas induire la personne pour qu'elle puisse projeter ses propres images sur son écran intérieur. C'est d'ailleurs le principe de l'hypnose, car alors c'est l'inconscient de la personne qui remonte à la surface...et c'est cela le but recherché. Amitiés, Josiane.
  • Veronique sur Article 16 Comment réagir quand une personne vous interpelle en manifestant de la colère.je pense qu'un petit film qui illustrerait tes dires ne serait pas mal du tout, ceci dit sans film , nous devons imaginer, l'imagination reste au coeur de la pnl , car sans elle pas de rêve et donc pas d'avenir............... veronique
  • Mei Ling sur Article 09 Les 2 choses importantes pour créer une bonne communication .Merci pour ce site, j’y reviendrai souvent :-) Bise, Mei-Ling
  • Josiane Dinant sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.Merci Mohamed pour ce partage d'expérience et bravo pour l'exploit d'avoir arrêté deux fois de fumer. Il y a une question qui pique ma curiosité: avez-vous retrouvé l'odorat? Désolée de vous répondre si tard !
  • Mohamed sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.Si vous permettez, je vous narre succinctement les circonstances dans lesquelles j'ai arrêté de fumer: 1) En septembre 1982, je fumais 3 paquets de blondes par jour. Un soir, un copain me demanda une clope et je lui en donnai une. Il la huma puis me dit: "Cette cigarette est gâtée!". Je rétorquai violemment en reprenant ma clope. Mais une fois chez moi, je pris une cigarette et la humai. Je fis une découverte, je ne sentais rien! C'est bizarre, mon odorat foutait le camp! Je posai le paquet sur…
  • Martine sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.Bonsoir Josiane et tous les membres de ce blog. Je viens de m'inscrire et avec grand intérêt j'ai visionné les 2 vidéos. Super Josiane, tu es unique! J'espère que çà plaîra et aidera un máximum de personnes. Good luck dans cette nouvelle aventure. Bisous
  • Marie sur Article 03 Liberté ou indépendance affectiveC'est tellement vrai! La liberté a chaque instant au quotidien se sent dans son corps, dans sa tête! Un grand merci Josiane parce que sans toi, je n'aurais jamais retrouvé ma liberté!! Grâce à toi et à la PNL, j'ai pu retrouver ma liberté! Gros bisous! Marie
  • Christine sur Article 03 Liberté ou indépendance affectivehello j'ai beau être inscrite, pas moyen de lire le pod machin, il me répond que je ne suis pas membre ou alors il m'affiche juste une page pour mettre un commentaire bon, je fais certainement quelque chose de travers mais quoi??? bises
  • Annie sur Article 03 Liberté ou indépendance affectiveMisère de misère !!! Oui je te comprends Josiane "galère " . D'abord je ne sais pas compter (hihihihi ) ->donc erreur message d'erreur . ceci étant dit , je vais bien y arriver ... Gros bisous
  • Josiane Dinant sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.Merci Annie , d'être la première à laisser un commentaire. J'espère que cela va inciter les membres à venir tchater avec nous.
  • Annie sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.Coucou Josiane , je suppose que cette fois tout devrait bien fonctionner ? j'y serai attentive . en attendant , bonjour à tous et toutes qui se sont inscrits et à bientôt aussi .
  • Jessica sur Article 02 : Comment arrêter de fumer.ahahahaahahah méthode assez radicale :) En ce qui me concerne je viens de découvrir Lise Bourbeau http://www.youtube.com/watch?v=bUpvtVJ9MCY&list=PLCmO2u9Xv5xMpFP8XdUZ9GMy6RicETvBR&index=1 Ce serait intéressant que tu puisses parler justement de cette connexion qu'on doit apprendre à avoir avec nous mêmes. Arriver à dissocier l'autre et nous mêmes et de ne pas plonger dans une culpabilité qui n'est que le fruit de notre égo . Je serai aux premières loges de ton site ! bisous jessica
  • Josiane Dinant sur Article 09 Les 2 choses importantes pour créer une bonne communication .